02 49 88 30 03
Combien coûte une publicité Google Ads ?

Combien coûte une publicité Google Ads ?

La transformation digitale représente certes une opportunité de taille pour les entreprises de tous les secteurs d’activité. Cependant, de nouveaux challenges sont également apparus. Le souci de visibilité est notamment omniprésent. Il faut donc redoubler d’efforts pour paraître sur les premiers résultats des moteurs de recherche. Pour atteindre cet objectif, Google Ads (anciennement Google Adwords) s’impose aujourd’hui comme LA solution idéale.

À l’inverse du SEO, le référencement payant permet effectivement d’obtenir des résultats qui sont observables dès le lancement de la campagne. Toutefois, cette alternative comporte aussi plus de facteurs clés à prendre en compte. Le budget à prévoir en fait par exemple partie. Après tout, c’est un critère important pour déterminer le retour sur investissement réel. Néanmoins, estimer un coût exact et précis est plus difficile qu’il n’y paraît. Il existe plusieurs points à considérer.

La publicité Google Ads : un bref récapitulatif

Tout d’abord, il convient de rappeler que Google Ads est la régie publicitaire du géant américain. Le principe est simple : permettre aux annonceurs de faire la promotion de leurs activités. Il peut tout autant s’agir d’un produit et d’un service. Vous pouvez également vous en servir pour renforcer votre image de marque. Pour atteindre votre objectif, vous devez créer une publicité pertinente et à forte valeur ajoutée. C’est essentiel pour apparaître sur les requêtes précises.

Vous avez le choix entre des contenus :

  • images, 
  • textes 
  • ou vidéos. 

Vous pouvez aussi personnaliser votre annonce pour qu’elle s’adapte aux supports mobiles. Pour la diffusion, Google se base sur un système d’enchère. Le moteur de recherche ne vous impose pas de frais fixes. Le coût change en fonction des mots-clés sur lesquels vous voulez vous positionner. Quant aux dépenses, elles se calculeront de manière quotidienne. Elles peuvent toutefois varier d’un jour à un autre selon l’importance de la concurrence. D’où la difficulté de maintenir dans le temps un positionnement en haut des résultats et pour un coût précis.

Quoi qu’il en soit, le référencement payant se distingue très facilement des résultats organiques sur les SERPs, comme il est précédé de la mention « Annonce ». Au mieux votre campagne Google Ads est positionnée, plus vous avez de chance d’augmenter votre taux de clic. En effet, les sites qui s’affichent sur les premiers résultats sont souvent ceux qui génèrent le plus de trafic. Ce qui a l’avantage indirectement d’améliorer le référencement naturel. Ils sont donc plus susceptibles d’avoir plus de conversions.

Comment déterminer le budget grâce au coût par clic (CPC) pour une publicité Google Ads ?

Dans la majorité des cas, l’annonceur suit ce modèle de facturation pour déterminer leur budget. En effet, le coût par clic (CPC) correspond au montant qu’ils vont dépenser pour leur publicité. Concrètement, il ne paie que lorsqu’un internaute clique sur le lien. À ce moment la, ce dernier sera redirigé vers une page du site internet de l’annonceur.

Encore une fois, le prix varie ici en fonction des mots-clés utilisés. De manière générale, la moyenne oscille entre 1 € et 2 €. Elle peut cependant très vite grimper (allant jusqu’à plus de 50 €) pour des mots-clés qui sont nettement plus concurrentiels. Ça peut notamment être le cas pour les keywords qui sont en relation avec le domaine de l’assurance, du droit, de prêts immobiliers ou de la banque en général.

Vous pouvez donc comprendre que le montant que vous devriez débourser est à la fois variable et difficile à anticiper. Il faut tout d’abord effectuer un vrai audit concurrentiel pour mieux déterminer l’enchère adaptée à vos besoins. Il faut aussi choisir minutieusement le mot-clé que vous allez utiliser pour plus d’efficacité.

Comment calculer le coût avec le réseau Display de Google pour une publicité Google Ads ?

Le réseau de recherche Google est certes déjà très performant. Cependant, la publicité display constitue un canal d’acquisition stratégique qui peut vous aider à booster encore davantage les résultats. Pour cause, cette solution offre un système de ciblage bien plus poussé. C’est-à-dire que votre annonce sera diffusée sur un espace de choix pour qu’elle parvienne à tous les coups à la bonne cible.

Il peut s’agir du site web préféré de l’utilisateur, de son compte Gmail ou même d’une application mobile. Bien évidemment, cette option est également disponible sur le média social YouTube. Vous pouvez donc sélectionner le format que vous voulez. De plus, vous profitez d’une plus grande flexibilité, comme Google Display Network (GDN) offre une très large possibilité.

Par ailleurs, le réseau Display s’avère aussi intéressant du point de vue tarification. En effet, vous n’êtes pas obligé de choisir le paiement par clic. Il existe d’autres alternatives tout aussi intéressantes.

  • Le coût pour mille (CPM). C’est la solution la plus courante pour les annonces en display. Elle se base sur le nombre de vues possibles. L’annonceur paie donc sa publicité pour mille affichages. Elle se montre particulièrement efficace dans le cadre des campagnes de notoriété et de la stratégie de branding. Après tout, ces projets requièrent une visibilité accrue et se chiffrent donc par milliers, voire plus.
  • Le coût par action (CPA) : Cette méthode consiste à calculer le montant à débourser en fonction d’une action bien précise. Celle-ci peut prendre plusieurs formes. À savoir, une demande de devis, un remplissage de formulaire, un achat et bien d’autres encore. Bien entendu, votre choix à cet égard peut grandement influencer le prix final.
  • Le coût par lead (CPL) : C’est un peu comme le CPA, mais l’action concerne ici l’acquisition d’un prospect. Cette méthode tient ainsi en compte le nombre de contacts générés. De manière générale, cela passe par un système d’inscription ou d’abonnement.

Pierre-Antoine-Boudenan-référencement-payant-Combien-coûte-une-publicité-Google-Ads-tablet-showing-charts-and-diagram-on-screen-1

Campagne Google Ads : faut-il donc consacrer un gros budget ?

Naturellement, un budget plus conséquent engendrera des résultats peut-être plus importants. Cependant, l’enchère maximale aussi connue sous le terme CPC MAX (c’est-à-dire, le montant le plus élevé que vous êtes prêt à débourser) n’est pas le seul facteur à considérer pour assurer l’efficacité de votre campagne. Le « quality score » (score de qualité) de AdWords est tout aussi importante.

À titre indicatif, cette note se rapporte à la valeur numérique attribuée initialement à un mot-clé. Elle prend en compte la pertinence de votre annonce, à la fois en regard de votre message, des mot-clés que vous avez employés et de la page de destination que vous avez sélectionnée. En effet, il faut que la landing page corresponde vraiment à la requête que l’internaute a formulée. De même, vous devez utiliser Google Keyword Planner avec minutie pour vous assurer de faire le bon choix.

Cependant, il ne faut pas oublier que les résultats à attendre ne sont pas forcément d’ordre financier. Ceci dépend entièrement de l’objectif que vous souhaitez atteindre avec votre publicité Google Ads. En effet, le retour sur investissement peut aussi se mesurer par l’amélioration du taux de conversion ou de l’image de marque.

Quelques réflexions finales sur les campagnes Google Ads

Bien que Google AdWords soit particulièrement efficace, concevoir une annonce et y allouer un budget conséquent ne sont pas suffisants. Cela exige également un réel effort de votre part. Pensez notamment à offrir aux internautes la possibilité d’interagir facilement avec votre marque à l’aide d’une bulle de discussion. Proposez un service d’appui adéquat pour les accompagner tout au long du processus de prise de décision.

De même, soyez sûr que vous disposez de toutes les connaissances et de tous les outils nécessaires pour mener une campagne Google Ads performante. Si vous ne possédez pas d’une maîtrise parfaite de l’univers du marketing digital, il serait probablement plus judicieux de travailler avec une agence spécialisée ou un professionnel indépendant qualifié. Ce sera pour vous la garantie d’un projet couronné de succès.

Réduire le taux de rebond des campagnes Google Ads grâce au chat

Réduire le taux de rebond des campagnes Google Ads grâce au chat

L’acquisition de trafic en ligne est un sujet majeur à l’époque où nous vivons. C’est d’ailleurs un canal de plus en plus plébiscité.

À une époque ou Google favorise de plus en plus ses propres résultats, qu’ils soient payant ou naturels, les entreprises doivent faire le maximum pour tirer profit du trafic provenant des différents canaux d’acquisition. De l’autre côté, la concurrence sur les canaux d’acquisitions payant est telle que les équipes marketing travaillent à l’optimisation des taux de rebonds de leur campagne de publicité.

Créer une campagne de publicité en ligne est désormais à la portée de toutes les entreprises, encore faut il en maîtriser les secrets pour en tirer le maximum de bénéfices. Faire appel à un consultant Google Ads est aujourd’hui une bonne alternative à l’internalisation des compétences car il vous permettra de monter en compétences, tout en lançant rapidement et efficacement vos premières campagne de publicité en ligne.

Optimiser le trafic sur son site internet, passe donc par la réduction du taux de rebond. Pour cela, il existe de nombreuses actions pouvant vous permettre de réduire le taux de rebond de vos campagnes d’acquisition. Dans cet article, nous parlerons uniquement d’un travail réalisé entre Google Ads et un live chat pour permettre de diminuer le taux de rebond.

Qu’est ce que le taux de rebond ?

Le taux de rebond est un indicateur clé de la performance des sites internet. C’est un ratio qui détermine le rapport entre le nombre de visiteurs d’un site ou d’une page et le nombre de visiteurs ayant réalisé une interaction avec ce site.

Cette donnée est très importante car elle permet de juger de l’adéquation entre votre site internet et la recherche de l’internaute.

Plus un taux de rebond est bas, plus votre site internet est jugé comme pertinent par votre cible et aux yeux de Google. A noter que ce taux de rebond est à mettre en relation avec votre secteur d’activité. Par exemple un site médias aura logiquement un taux de rebond plus élevé qu’un site de vente en ligne. Bien souvent une personne vient lire un article informatif et repart.

Pourquoi faut-il réduire le taux de rebond d’un site internet ?

Un taux de rebond élevé signifie qu’un nombre important de vos visiteurs quittent votre site sans avoir consulté d’autres pages que celle sur laquelle ils sont arrivés.

En réduisant votre taux de rebond, vous faites donc en sorte d’augmenter le nombre d’internautes parcourant plusieurs pages sur votre site internet.

Qui dit plus de pages vues, dit également plus de temps passé sur votre site. Plus un internaute passe de temps sur votre site, plus celui-ci est amené à convertir, c’est à dire à vous laisser ses informations pour que vous puissiez le recontacter.

Réduire le taux de rebond d’une campagne Google Ads

Dans le cadre d’une campagne Google Ads (anciennement Google Adwords), vous attirez du trafic en enchérissant sur des mots clés que vous payez à chaque clic sur l’une de vos annonces. Exemple ci-dessous :

Exemple annonce google ads

C’est à dire que si votre taux de rebond est élevé, vous allez payer plus cher le peu d’internautes qui vont vous laisser leurs informations.

Afin de réduire votre coût d’acquisition, c’est à dire le coût que vous payez pour chaque nouveau prospect généré depuis vos campagne de pubs, il faut travailler, notamment, à la réduction du taux de rebond.

Note : Le coût d’acquisition correspond au coût total payé par votre entreprise, divisé par le nombre de “conversions”, c’est à dire le nombre de nouveaux contacts générés.

Par exemple, Si vous dépensez 250€ pour une campagne, et que vous générez 25 conversions, votre coût d’acquisition est de 25€.

Le chat comme outil d’engagement pour votre site internet

Le chat est un outil de plus en plus présent chez les entreprises françaises. En effet, les avantages à la mise en place d’un chat sur le site internet des entreprises sont nombreux.

Que ce soit au travers de la mise en place d’un chatbot, de la combinaison du chat avec une base de connaissance ou encore de l’engagement des visiteurs sur le site internet, les cas d’usages sont nombreux et ne manquent pas.

En analysant de plus prêt les fonctionnalités d’un chat, on s’aperçoit notamment que celui-ci peut être l’outil parfait pour engager avec les visiteurs d’un site internet. Permettant de transformer des parfaits inconnus en client potentiel de votre solution.

Déclencher un message de façon proactive, depuis un chat est une fonctionnalité traditionnelle chez les logiciels de chat.

Les paramètres sont nombreux, on peut notamment retrouver:

  • En fonction d’une page
  • En fonction du temps passé
  • En fonction d’une intention de départ
  • En fonction de paramètres dans l’URL
  • En fonction d’une action particulière

Dans le cadre de notre cas d’étude, nous nous intéresserons aux paramètres d’URL qui vont nous permettre de définir l’origine du visiteur.

Voici les étapes pour vous permettre de réduire le taux de rebond de vos campagnes Google Ads. Ce cas d’usage est réalisé au travers de Crisp, qui propose notamment un logiciel de chat pour les entreprises. Je recommande vivement cet outil de chat que j’utilise personnellement et que je recommande à l’ensemble de mes clients.

livechat crisp

  1. Mettez des UTMs dans les liens pointant vers vos pages de destination.

Au moment de la création de vos campagnes de publicité, il est souvent recommandé de mettre en place ce que l’on appelle des UTM, qui est un acronyme de Urchin tracking Module.

Vous trouverez ici un générateur de paramètres UTM.

Complétez les annonces de vos groupes d’annonces avec les nouvelles URL, contenant les paramètres UTMs.

Les UTM permettent un niveau de granularité assez poussé, permettant de tracker différents niveaux: depuis la canal, jusqu’au mot clé.

Vous retrouverez ici un guide complet expliquant les tenants et aboutissants des paramètres UTMs.

  1. Créez un déclencheur 

Une fois que votre campagne est prête à être lancée, c’est le moment de passer au paramétrage des messages depuis le chat.

En utilisant Crisp, rendez-vous dans les plugins, puis cherchez Triggers et cliquez sur “paramétrez le plugin”.

Une fois sur la partie Triggers, cliquez sur “Créer un nouveau trigger” en bas à gauche de la page.

Vous voilà face à votre premier trigger.

Déclencheur UTM crisp google ads

Donnez donc un nom à votre trigger, ici, nous l’appellerons “Fighting Bounce Rate”.

Une fois que c’est fait, vous pouvez descendre dans la page et activer les paramètres suivant :

taux de rebond livechat UTM

Vous aurez donc simplement à: 

  • Créer le message en lien avec la campagne que vous avez lancé, et pourquoi pas même cibler un message en lien avec le mot clé tapé.
  • Ajouter le paramètres UTM que vous suivez, et le label associé à celui-ci.

Cet article devrait vous permettre d’améliorer d’une part la convivialité de votre site grâce à l’installation d’une solution de livechat comme Crisp. D’autre part vous aider à réduire votre taux de rebond grâce à des interactions intelligentes avec vos visiteurs !

Comment référencer son site sur Google en 2020 ?

Comment référencer son site sur Google en 2020 ?

Nous vivons à une époque où tout passe par internet. Et il faut l’avouer, cela a révolutionné bien des aspects de la vie quotidienne. D’ailleurs aujourd’hui, avant d’acheter un article ou de souscrire à un service, les consommateurs effectuent au préalable des recherches en ligne et font confiance au référencement des résultats de recherches Google.

Si vous êtes une entreprise, ce contexte moderne peut être en votre faveur. Mais comment ? Et bien, en quelques clics, les internautes pourront consulter votre catalogue et obtenir des informations sur les produits ou services que vous vendez. Néanmoins, pour pouvoir développer efficacement votre activité, vous devez avoir une vraie stratégie de référencement. Mais quels sont les réels enjeux du référencement web ? Et comment réussir à référencer son site sur Google en 2020 ? Nous vous disons tout ! (suite…)

Instagram et la monétisation d’IGTV

Instagram et la monétisation d’IGTV

Le réseau social Instagram lancera sous peu un système de monétisation de sa plateforme vidéo nommée IGTV. Il entend ainsi fidéliser non seulement ses influenceurs, mais également ses créateurs de contenus vidéo. De plus, il espère séduire et attirer de nouveaux influenceurs présents sur d’autres réseaux sociaux.

Comment gagner de l’argent grâce à Instagram Ads

Afin de dynamiser sa plateforme Instagram Ads, alias IGTV (abréviation de InstaGram TV), un système de monétisation est en cours d’essai avant lancement à grande échelle. 

Monétiser les réseaux sociaux 

Innovants et concurrentiels, les réseaux sociaux rivalisent d’ingéniosité pour captiver les internautes les plus talentueux. Pour ce faire, rien de mieux que l’appât du gain. Ainsi, certains se sont déjà engagés dans la monétisation, avec l’insertion de  mini pages publicitaires dans les contenus vidéo publiés dans divers médias sociaux. Ceci permet donc aux influenceurs de gagner de l’argent via cette publicité. Certains marketeurs d’influence obtiennent jusqu’à 55% de ces recettes publicitaires. 

En rémunérant ses internautes, les réseaux sociaux espèrent : 

  • Motiver leurs créateurs de contenus et les encourager à s’y consacrer davantage  
  • Conforter leur présence et leur activité, sur la plateforme vidéo
  • Tendre vers une création d’un nouveau métier qui assoit le statut des meilleurs créateurs de contenus 

Nouvelle plateforme de monétisation des contenus vidéo sur Instagram 

Lancé en 2019, IGTV n’a pas reçu le succès escompté.  A l’instar d’autres réseaux sociaux tels que YouTube et Facebook, Instagram veut promouvoir son marketing digital en lançant la monétisation d’IGTV sous la coupe de son programme Instagram Partner Program. Encore réservée à ses influenceurs les plus pertinents, cette nouvelle orientation de la plateforme compte non seulement appâter ses différents créateurs de contenus déjà actifs sur Instagram, mais aussi allécher d’autres internautes influents sévissant sur des plateformes concurrentes. 

IGTV veut attirer les influenceurs

Actuellement en phase de test, Instagram consolide son modèle qui permet de monétiser son volet publicitaire digital. 

Fidéliser et motiver les créateurs vidéos de Instagram 

Les principaux bénéficiaires de cette période d’essai qui prévaut en 2020, sont les influenceurs les plus suivis sur Instagram : ils bénéficient d’ores et déjà de revenus réguliers liés à la pub. Dans les semaines (peut-être les mois à venir), lorsque IGTV sera officiellement opérationnelle, il s’agira d’attirer également les créateurs actifs de contenus vidéo. En effet, gagner de l’argent incitera les internautes à mieux s’impliquer dans cette activité tout en y consacrant davantage de temps. Les conditions générales d’utilisation ne sont pas encore dévoilées, mais il est fort à parier qu’elles seront similaires à celles de Facebook, détenteur d’Instagram. 

Elles pourraient se résumer en 4 principaux points : 

  • Ne partager que des contenus comportant des informations authentiques, réelles, avérées (pas de fake news)
  • Ne partager que des contenus de création, strictement originaux
  • Opter pour des thématiques faisant référence à la bienséance
  • Respecter les valeurs partagées par la Communauté 

Instagram Ads ou comment séduire de nouveaux influenceurs 

Avec la monétisation d’IGTV qui permettra aux internautes de générer des revenus, Instagram Ads cherche à séduire les influenceurs et créateurs de contenus vidéo présents dans les médias sociaux concurrents. C’est à se demander si, avec ce nouveau format, il n’envisage pas de captiver certains qui seraient tentés de rejoindre ultérieurement d’autres réseaux sociaux qui ne pratiquent pas encore le système de monétisation de leurs contenus vidéo. Car, un important flux est synonyme de croissance de toute plateforme vidéo. Généralement, certains critères d’éligibilité sont à atteindre avant de pouvoir espérer figurer parmi les internautes admissibles à la monétisation de ces plateformes. Instagram n’a pas encore communiqué sur ce point mais il est possible que des critères tels que le nombre de followers, le nombre d’heures de vues voire les deux, soient déterminants.  

Youtube Ads : un objectif pour un format publicitaire

Youtube Ads : un objectif pour un format publicitaire

Quoi qu’on en dise, la télévision reste un canal de diffusion privilégié pour les annonceurs. Une publicité diffusée sur une chaîne à forte audience impacte immédiatement des milliers de téléspectateurs et potentiels prospects. Néanmoins, son coût reste très élevé et se chiffre en milliers voire centaines de milliers d’euros. Seules les grandes entreprises, aux reins solides, peuvent se permettre ce type d’investissement. D’autant plus que la rentabilité des publicités tv est un élément complexe à évaluer.

Une autre solution, efficace, souple et simple à initier existe : les publicités sur YouTube ou YouTube Ads. Le plus important moteur de recherche au monde après Google se nomme en effet… YouTube ! Des publicités YouTube captent l’attention de millions d’utilisateurs lors de visionnages de vidéos sur Youtube, de navigation sur certains sites ou de recherches ciblées. Ce sont des outils brillants : elles s’adressent à une audience ciblée, ont un coût moindre et donnent des indicateurs de rentabilité en temps réel. Que demander de plus ?

Ici, un petit topo de la publicité sur YouTube vous est livré puis un panorama des types de campagnes YouTube et formats accessibles vous est présenté. Go ?

YouTube en quelques chiffres

Chaque mois, deux milliards de visiteurs se rendent sur YouTube. Cette plateforme s’adresse à plus de :

  • 95 % de la population mondiale
  • 76 langues
  • 76 pays

1) Savez-vous combien d’heures de vidéos sont vues quotidiennement ? (attention au vertige !) Plus d’un milliard d’heures. C’est juste phénoménal. Encore plus impressionnant : en une seconde, combien de vidéos seront vues sur YouTube ? Plus de 80 000 !

2) Quelle est, selon vous, la chaîne qui a le plus d’abonnées (soit le modeste score de 60 millions) ?

C’était jusqu’à peu PewDiePie, à présent dépassée par “T-series”, label discographique et vidéographique indien.

3) Quelle chanson a remporté la palme du nombre de vues ? Souvenez-vous… “Whoop whoop”, ça ne vous dit rien ? Bingo, c’est “Gangnam Style” avec 3,5 milliards de vues.

Ces indicateurs nous donnent une idée de l’échelle mondiale et du potentiel impact d’un canal tel que YouTube. Deuxième moteur de recherche mondial, plateforme surpuissante et intégrée aux usages, YouTube est un allié précieux pour acquérir de nouveaux clients en ligne et affiner son ciblage de persona.

La publicité sur YouTube : mode d’emploi

En amont du lancement de votre campagne vidéo sur YouTube, assurez-vous de relier votre compte Google Ads à votre compte YouTube. Un prérequis essentiel à ne pas négliger.

Quelles sont les différentes sortes de campagnes vidéos possibles sur YouTube ?

Pour réaliser vos campagnes de publicité sur YouTube, 3 types de campagnes vidéo existent : 

– standard

– shopping

– application mobile

Les différents formats de campagnes Youtube Ads

Instream

Vous voyez le type d’annonces dynamiques qui s’affiche avant / pendant ou après le visionnage d’une vidéo souhaitée sur YouTube ? Ce sont des annonces au format Instream, que vous pouvez choisir d’ignorer après quelques secondes. Ce même type de vidéo est diffusé sur le Réseau Display de Google.

Objectif : optimiser le trafic vers le site internet/page de destination, ce qui peut à ce niveau générer des conversions et clients potentiels. C’est aussi une manière de booster l’audience et d’accroître la notoriété de sa marque/de ses services.
Le paiement par clic se déclenche que si l’utilisateur a vu soit l’intégralité de ton annonce vidéo (pour les spots publicitaires de moins de 30 secondes) ou ou a minima 30 secondes (pour les spots de plus de 30 secondes).

C’est donc intéressant de réaliser une vidéo impactante qui fait moins de 30s pour minimiser les coûts (facturation que si la personne a vu l’intégralité ou si elle réalise une action : clic vers la page de destination etc…).

Dans le contenu l’objectif va être : d’attirer l’attention, de susciter l’intérêt et de créer le désir (comme pour une pub texte) pour qu’ils cliquent.

Les Bumper Ads

Vidéos sponsorisées d’une durée de 6 secondes, elles apparaissent juste avant ou après une vidéo sur YouTube ou sur le Réseau Display de Google. Courtes, percutantes, visionnées quoiqu’il en soit, elles utilisent un storytelling puissant pour faire passer leur message. Leur mémorisation n’en est que plus effective.

L’utilisateur n’a pas d’autre choix que de les visionner. La facturation, elle, dépend directement du nombre d’impressions.

Les annonces Vidéo Discovery

On trouve ces annonces Discovery aussi bien en format image qu’en annonces textuelles. Lorsque l’utilisateur surfe sur le site, elles sont visibles à différents endroits : à côté de la vidéo, sur la page d’accueil ou dans les résultats de recherche.

La facturation est liée au clic sur l’annonce.

Si vous voulez aller plus loin, il existe un rapport sur les termes de recherche liés au format Vidéo Discovery. Il vous éclaire sur la pertinence de vos ciblages ou la nécessité de revoir et affiner, vos listes de mots-clés.

Le format Google Shopping

Diffusées avant une autre vidéo sur YouTube ou le Display network, les annonces Shopping ne sont disponibles qu’en Instream. Faire de la publicité ciblée tout en privilégiant l’expérience utilisateur permet aux annonceurs de générer des clics facilement. Car tout comme le Instream classique sur YouTube, l’utilisateur peut choisir d’ignorer ce type de publicités s’il le souhaite, au bout de quelques secondes.

Dès le premier visionnage de la vidéo, quel que soit le temps dédié, la facturation est effective.

La bannière Masthead 

Pour réaliser une campagne entièrement personnalisable, Masthead Rich media est l’outil idéal. Ce bloc d’annonces apparaîtra sur la page d’accueil YouTube des internautes et mobinautes. La vidéo dure maximum 30 secondes.

Vos annonces publicitaires sont orientées par les maîtres-mots suivants : flexibilité et harmonisation.

Ce type de d’annonces et publicités convient aux annonceurs ayant un budget important pour leurs campagnes publicitaires et souhaitant une forte visibilité. Il s’agit généralement de promouvoir des produits grand public.

Quelles audiences viser via les publicités YouTube ?

Diffuser vos annonces vidéo s’inscrit dans une dynamique de type Google Display. Les possibilités de ciblages sont donc les mêmes que pour le Réseau Display. 

  • Données socio-démographiques : sexe, âge, revenus du foyer, statut parental
  • Centres d’intérêts
  • Localisations : chaînes YouTube, vidéos YouTube, applications, sites web
  • Stratégie marketing : 

      – listes formulées à partir du trafic sur votre chaîne YouTube (vidéos)

      – listes issues du trafic de recherche Google

      – audiences identiques :

  • Mots-clés
  • Thématiques
  • Emplacements

Les bonnes pratiques pour vos annonces YouTube

Pour optimiser le niveau de qualité de vos annonces publicitaires, voici quelques recommandations : 

    • Captez l’attention de l’internaute en 5 secondes max top chrono ! Si vous n’y arrivez pas, il y a de fortes chances qu’il ignore votre publicité. Posez-lui une question ou touchez-le au niveau émotionnel, par exemple.
    • Créez une diffusion d’annonces qualitatives et attirantes. Les visuels et vidéos de bonne facture augmentent les taux de conversion. Tout comme la voix off séduit et retient l’attention.
  • Expérimentez différents formats, Call To Action (CTA) et wording, afin de cerner celui qui sera le plus pertinent pour vos campagnes publicitaires.
  • Préférez un CPV (Coût par Vue) modeste
  • Faites de la veille sur les noms de vos concurrentes et ciblez leurs chaînes vidéos
  • Clarifiez vos objectifs mensuels/annuels :
  • nombre de vues
  • -objectif d’audience
  • – objectif de notoriété
  • -objectif de Retour sur Investissement (ROI) et conversions

Conclusion

Cet aperçu des formats publicitaires sur YouTube nous rappelle leur rôle primordial. Leviers d’acquisition indispensables pour les annonceurs souhaitant promouvoir leurs produits et services, les YouTube Ads sont un excellent choix. Instantanées, efficaces et créatives, elles se déclinent sous de multiples formats, sont rapidement rentables et s’adaptent au type de campagne visée.

Les possibilités de ciblages sont vastes et touchent les clients potentiels à différents stades de leur processus d’achat. Si vous souhaitez en apprendre plus sur la publicité digitale, les mises à jour Google Ads et les subtilités des publicités YouTube, contactez-moi.

Google Shopping bientôt gratuit pour les e-commerçants

Google Shopping bientôt gratuit pour les e-commerçants

Dans ce contexte de crise liée à la pandémie de coronavirus, Google a pris la parole par l’intermédiaire de Bill Ready, directeur du commerce chez Google. Dans son communiqué, il annonce que les e-commerçants pourront bientôt lister gratuitement leurs produits sur Google Shopping et profiter donc d’une exposition auprès de millions d’internautes. Les annonceurs réalisant déjà des opérations publicitaires sur Google Shopping via l’interface Merchant Center n’auront apparement rien à faire pour profiter de la gratuité prochaine de ce service. De leur côté, les nouveaux arrivants sur Google Shopping devraient avoir des informations en ce sens lors de leur inscription. (suite…)